02/12/2021

Une avancée pour la prise en compte du Covid long

L’Assemblée nationale a adopté vendredi 26 novembre en première lecture une proposition de loi visant à créer une plateforme de suivi pour mieux prendre en charge les personnes souffrant de Covid long. 

A l'initiative du député UDI Michel Zumkeller, cette proposition de loi permettra de mieux coordonner les analyses entre les professions médicales, éviter des examens chronophages et coûteux et favoriser la prise en compte comme maladie de longue durée.

Selon Michel Zumkeller: "Les médecins disent que 5 à 10 % des personnes infectées seraient concernés, mais il n’y a pas de statistique officielle en France. En recensant les malades, on va pouvoir évaluer l’ampleur des besoins".

Le Covid long se caractérise par la persistance de symptômes chez un patient atteint des mois plus tôt par le Covid-19, y compris par des formes légères.

Cette proposition de loi permet à tous les patients qui le souhaitent de se faire référencer comme souffrant ou ayant souffert de symptômes post‑covid en répondant à un questionnaire médical.

Ce court texte renforce également le rôle de l’agence régionale de santé pour faciliter la mise en œuvre rapide d'unités de soins post‑covid dans les établissements hospitaliers de proximité, en veillant à leur apporter les moyens humains et financiers permettant de développer un suivi personnalisé.

Il affirme enfin que les analyses et les soins liés à la covid persistant sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie et les complémentaires de santé.

Envoyée au Sénat, j'espère que cette proposition permettra de faire avancer les réflexions sur cet enjeu médical sensible.

article précédent retour article suivant
*En soumettant un commentaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de gestion des données personnelles et vous l’acceptez.

Ajouter un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis)Ne sera pas publié

Votre commentaire*