03/02/2021

Nous ne pouvons pas confiner la vie démocratique de notre pays

En tant que porte-parole du groupe Agir Ensemble sur le Projet de loi reportant les élections départementales, régionales et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique je suis intervenu ce matin lors de son examen en Commission des lois.

La crise sanitaire nous a conduit à décaler ces élections en juin et il est essentiel de faire tout ce qui est possible pour les maintenir à cette période. Nous ne pouvons pas confiner la vie démocratique de notre pays. Il serait important d’avoir le plus tôt possible les dates de scrutin.

J’ai souhaité saluer les efforts faits par les mairies lors des dernières municipales pour imposer les mesures sanitaires, et j’ai confiance en leur capacité à bien organiser ces élections.

Compte tenu du peu de temps restant, j’ai émis un doute sur la possibilité de bien organiser un vote électronique et par correspondance généralisée.

Nous sommes favorables à l’allongement de la campagne de 2 à 3 semaines et il est essentiel d’augmenter la communication à la télévision sur ces élections ainsi que sur le rôle des conseillers départementaux et régionaux trop souvent méconnus.

 

article précédent retour article suivant
*En soumettant un commentaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de gestion des données personnelles et vous l’acceptez.

Ajouter un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis)Ne sera pas publié

Votre commentaire*