11/11/2021

La santé : un enjeu majeur de notre territoire !

« La carte de densité de l'offre en médecins généralistes sur l'Eure-et-Loir sera partout dans le rouge d'ici fin 2021 »
 
Retour sur la réunion publique organisée sur l’autonomie et la santé à La Loupe.

Luc Lamirault, député (Agir ensemble) de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir, a organisé plusieurs tables rondes sur les enjeux majeurs de la société. Elles se sont achevées, jeudi soir, à La Loupe, autour du thème "Autonomie et santé".

L'occasion pour le parlementaire d'échanger avec une dizaine de personnes sur les problématiques d'accès aux soins et la difficulté du non-remplacement d'une partie des départs à la retraite des médecins libéraux.

La Loupe, territoire le moins mal doté

La pénurie affecte principalement les territoires ruraux face à des régions de France plus attractives malgré plusieurs solutions existantes : aides à l'installation sur les zones de revitalisations rurales, exonération fiscale pendant cinq ans… « Sur le département, La Loupe est aujourd'hui le moins mal doté des territoires grâce à la solution du salariat de médecins lancée par l'intercommunalité, c'est un exemple à suivre », a expliqué Luc Lamirault. « Il n'empêche que la carte de densité de l'offre en médecins généralistes sur l'Eure-et-Loir sera partout dans le rouge d'ici fin 2021 ».

La situation est préoccupante car, face au vieillissement de la population, il faudra prévoir quatre fois plus de médecins. « Cette profession aspire à exercer son métier autrement. Des solutions sont à expérimenter, comme la mise à disposition d'étudiants en médecine sur les collectivités territoriales. On peut aussi inciter les médecins à accepter de former des stagiaires, même si l'Ordre des médecins s'y refuse. C'est une piste à envisager, à condition de donner les règles du jeu aux jeunes générations de médecins en amont de leurs études. Il faut agir et ne pas faire des mesurettes, sinon les gens risquent d'arrêter de se soigner. Ça va coûter plus cher au contribuable ».

Le député a également évoqué « la nécessité de déléguer aux infirmiers certaines tâches, comme le renouvellement des ordonnances, en fonction des besoins des territoires ».

 

https://www.lechorepublicain.fr/loupe-28240/actualites/lacces-aux-soins-au-cur-de-la-table-ronde_14042732/?fbclid=IwAR0Zu8poMoE3tBFeAsUkWNdE4lV9ccpBLWVXJjBdaqnBPYcrlmZDCvoAD0s

 

retour article suivant
*En soumettant un commentaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de gestion des données personnelles et vous l’acceptez.

Ajouter un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis)Ne sera pas publié

Votre commentaire*